Né dans le Northumbria, Angleterre (ou en Irlande?) vers 634; mort dans le Inner Farne le 20 mars 687; la fête de sa translation à Durham est au 4 septembre. Saint Cuthbert est probablement le plus de vénéré des saints en Angleterre, surtout dans la partie septentrionale du pays, où il était un missionnaire très actif.

De lignée inconnue, il fut élevé dans les Basses-Terres écossaises par une pauvre veuve nommée Kenswith, et était handicapé à cause d'un abcès au genou qu'une tentative de guérison infructueuse avait rendu pire. Mais malgré cette incapacité il était bruyant et vivace, et si fort physiquement qu'après être devenu moine, lors d'une visite au monastère à Coldingham, il a passé une nuit entière sur la rive, en prière, plongé dans la mer froide à louer Dieu.

Selon une des 2 "vitae" que saint Bede a écrites de lui, quand Cuthbert avait environ 15 ans , il eu la vision des Anges conduisant l'âme de saint Aidan au Ciel. Plus tard, toujours pendant sa jeunesse, il est devenu moine sous saint Eata à l'Abbaye de Melrose sur la River Tweed. Saint Boisil, prieur de Melrose, lui a enseigné l'Ecriture et donné un modèle de vie fervente. Cuthbert est allé en 661 avec Eata à l'abbaye récemment fondée à Ripon, comme hôtelier. Il est retourné à Melrose, qui n'était encore qu'un camp de base pour la mission, des baraques en bois, quand le Roi Alcfrid a remis Ripon à saint Wilfrid . C'est de Melrose que Cuthbert a entamé son action missionnaire à travers le Northumbria.

Cuthbert a assisté Boisil quand ce dernier a contracté la peste. Le livre des Ecritures dans lequel il lut l'Evangile de saint Jean au mourant était déposé sur l'autel à Durham, au XIIIe siècle, pour la fête de saint Cuthbert. Ainsi, en 664, Cuthbert est devenu prieur de Melrose à la mort de Boisil. Bientôt par la suite Cuthbert contracta à son tour la maladie mortelle, de la même épidémie. Apprenant que les frères avaient prié toute la nuit pour son rétablissement, il pris son bâton, s'habilla, et repris ses devoirs, mais il ne retrouvera jamais entièrement sa santé par la suite.

En 664, lorsque saint Colman refusa d'accepter la décision du Concile de Whitby quant à l'introduction des coutumes liturgiques romaines, et émigra vers l'Irlande avec ses moines, saint Tuda a été consacré évêque à sa place, pendant que Eata a été nommé abbé et Cuthbert prieur de Lindisfarne, une petite île reliée à la côte à marée basse. De Lindisfarne Cuthbert a étendu son travail vers le sud vers les gens du Northumberland et à Durham.

Ensuite Cuthbert a été élu abbé de Lindisfarne, où son amour pour les rochers sauvages et la mer ont grandit, et où les oiseaux et les bêtes venaient à son appel. Alors durant 8 années à partir de 676, Cuthbert a suivi sa nature solitaire, se retirant dans la solitude de l'île isolée et stérile de Farne, où on dit qu'il a été nourri par les Anges. Il a construit là-bas un oratoire et une cellule avec une seule petite fenêtre pour unique communication avec le monde extérieur. Mais on le recherchait toujours, et par deux fois le roi de Northumberland l'a supplié d'accepter l'élection comme évêque de Hexham, ce à quoi il consenti finalement en 684, bien qu'à contrecoeur et avec déchirure.

Presque immédiatement Cuthbert échangea son siège épiscopal avec celui d'Eata, car il préférait Lindisfarne. Ainsi, le dimanche de Pâques 685, Cuthbert a été consacré évêque de Lindisfarne par saint Théodore, l'archevêque de Cantorbéry, avec six évêques en titre dans le York. Cuthbert a été deux ans évêque de Lindisfarne, maintenant son style de vie frugale et "effectuant en premier ce qu'il enseignait aux autres." Il a administré son siège, soigné les malades de cette peste qui décimait son diocèse, distribuant largement les aumônes, et accomplit tant de guérisons miraculeuses qu'il a été appelé de son vivant comme "l'accomplisseur de prodiges de Grande-Bretagne".

Alors à Noël en 686, en mauvaise santé et sachant que sa fin était proche, il démissionna de son siège et fit à nouveau retraite dans la cellule de son ermitage sur l'île de Farne. Trois mois plus tard il mourut là-bas, ayant reçu la Communion de l'abbé Herefrith. Son corps a été ramené à Lindisfarne et mis à reposer sur le côté droit de l'autel le 20 mars, qui est resté son jour de fête.