Gérald Bergeron

Il est de ces personnes qui, dans l'ombre, accomplissent de véritables miracles, jour après jour, semaine après semaine, année après année.

Monsieur Gérald Bergeron fait partie de cette race particulière dont la société ne saurait se passer.

Gérald est né le 1er avril 1932 à St-Léon-le Grand d'une famille composée de 4 enfants dont le père est M. Edmond Bergeron et la mère Cécile Croisetière. Très jeune, il perd sa mère. Son père s'établit à St-Cuthbert et se remarie avec Madame Marie-Anne Vadnais qui prend charge de la famille.

En 1938, Gérald fait ses études primaires à l'école no 1. Ensuite, il fréquente pendant 7 ans le séminaire de Joliette. Dans ses temps libres, il passe le lait matin et soir. Après un accident à la cheville, il quitte ses études et travaille à Montréal à la biscuiterie Charbonneau de 1952 à 1956. Il fait la rencontre de Rita Dupré, fille d'Arcade et d'Anita Gilbert. Ils se marient le 25 mai 1957. Leur famille compte 6 enfants: Diane, Danielle, Claudette, Guylaine, Maryse et Éric et 10 petits-enfants.

Il exerce différents métiers à Montréal: vendeur de pain, d'aspirateur et chauffeur pour Laura Secord pendant 3 ans. En 1961, la famille revient à St-Cuthbert et demeure avec son père qui est veuf; par la suite, elle déménage sur la rue du Moulin. En 1967, Gérald achète la maison de M. Charles-Édouard Lauzon. En 1993, il retourne à la maison de son enfance.

Son travail de secrétariat débute en 1962 :13 ans pour la commission scolaire et 17 pour la municipalité. Sa compétence dans ce domaine l'amène à mettre ses talents au service de la mutuelle de paroisse et divers organismes: association parents-maîtres, les fêtes du 200ème anniversaire de St-Cuthbert, la répartition de l'église, la ligue des propriétaires, marguilliers, responsable et délégué du Noël du Pauvre et de la communauté cursilliste, ambulance St-Jean, secrétaire à l'Âge d'Or, organisateur du pèlerinage à l'Oratoire St-Joseph.

En 1981, il entre en fonction à la Diligence. Ce chauffeur avenant a donné près de 15 ans de sa vie à cet organisme.

En 1997, il prend sa retraite et continue à oeuvrer dans plusieurs mouvements. Malgré ses nombreuses heures de bénévolat, lui et son épouse participent à quelques loisirs: quilles, pétanque et cartes. Il a même réussi en février dernier une partie parfaite aux quilles.

Homme simple, affable et réservé à la fois, sans fracas, sans geste spectaculaire, Gérald fait en sorte que notre monde soit meilleur, plus juste, mieux équilibré. L'amour du prochain le caractérise. Son grand coeur le rapproche des défavorisés, des pauvres et des gens dans le besoin. Des gens comme lui sont malheureusement denrée rare.